Bouture de menthe poivrée : 2 méthodes aux bancs d’essai

Bouture de menthe poivrée : 2 méthodes aux bancs d’essai

Il y a quelque temps, je vous parlais des différentes manières de bouturer : en rempotant la bouture directement dans un terreau adapté ou en laissant la bouture développer des racines dans un verre d’eau. Non contente de tenter la double expérience avec une plante d’intérieure (le truc là qui ressemble à un plumeau et qui se multiplie à l’infini – j’ai jamais vraiment su comment ça s’appelait !), je me suis lancée il y a une dizaine de jours dans la bouture de menthe poivrée !

L’objectif de cet article ? Partager mes avancées et découvertes des premiers jours avec vous !

Bouture de menthe poivrée jour #1

À la question “mais tu l’as trouvé où ton pied de menthe poivrée ?” je répondrais que ma maman adorée m’en a acheté un l’été dernier, lorsque je me suis installée en Allemagne… *merci maman!*

Du coup, j’ai coupé deux tiges (bon en fait j’en ai coupé une et l’autre s’est cassée, mais chuuuut! faut le dire à personne) dont j’ai retiré les feuilles basses pour ne laisser que 5 à 7 feuilles sur chaque branche. J’ai rempoté la plus grande (celle que j’ai coupé, pas l’autre) dans un pot à yaourt (ma méthode infaillible !) avec un terreau de jardin classique. Quant à la seconde tige, elle a eu droit à son propre shot – car oui, c’est le seul récipient de taille adaptée que j’ai trouvé : on ne juge pas !

Bref, voilà à quoi ressemble une bouture de menthe poivrée le premier jour selon la méthode utilisée :

tuto jardinage: bouture de menthe poivrée - Jour 1

J’ai ensuite rentré les deux boutures à l’intérieur pour qu’elle ne prennent pas froid (vive l’Allemagne et sa météo de folie !).

Bouture de menthe poivrée jour #8

Oui, j’aurais pu atteindre 10 jours pour faire un chiffre rond… mais j’étais bien trop impatiente de continuer l’aventure ! 😀 J’espère que vous aussi. À quoi ressemble les boutures après 8 jours, vous demandez-vous ? À ça :

tuto jardinage: bouture de menthe poivrée - Jour 8

Miss Canada a particulièrement bien grandi : non seulement un nombre assez incroyable de racines se sont développées, mais elle a aussi gagné en taille (même si la taille ne fait pas tout, n’est-ce pas ? 😉 ). Miss Pot de Yaourt, quant à elle, est aussi en forme. Il est par contre véritablement plus dur de se rendre compte du développement des racines…! Vraisemblablement il faut attendre un peu plus longtemps pour pouvoir avoir un véritable aperçu de son avancement, même si elle a gagné en hauteur elle aussi. Je crois en elle !

Prochaine étape : le rempotage de Miss Canada 😀

C’est l’heure du vote :

êtes-vous pro Miss Canada ou pro Miss Pot de Yaourt ?

Dites-moi tout en commentaire !

Update 6 mois plus tard : Miss Canada a très bien vécu son rempotage et a rejoins Miss Pot de Yaourt. Les deux ont été rempotées en pleine terre environ 3 mois plus tard et aujourd’hui, impossible de faire la différence entre les deux !

Conclusion : c’est un match nul entre Miss Canada et Miss Pot de Yaourt 🙂



Avatar

Margaux

Française installée à Nuremberg en Allemagne depuis août 2015, j'aime passer mon temps libre à tester de nouvelles trouvailles ou activités. C'est ce qui m'a amené à créer mon propre Blog, sur lequel je partage mes dernières créations et idées.

3 Commentaires

Laisser une réponse