Faire des boutures, ou comment faire repartir une simple tige

Faire des boutures, ou comment faire repartir une simple tige

Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à la méthode pour faire des boutures, alias le bouturage, qui est certainement la plus répandue pour multiplier une plante. Oui on parle ici de multiplication car faire des boutures consiste à récupérer une tige ou une racine d’une plante déjà adulte afin de créer un nouveau pied à partir de cette bouture.

Il est possible de faire des boutures d’à peu prêt tout : une herbe aromatique telle que la menthe, un arbre (pour élever un nouveau bonsai par exemple), un arbuste… les possibilités s’arrêtent avec votre imagination ! – Attention à ne pas aller trop loin dans cette direction non plus, je vous vois déjà venir !

La période conseillée pour faire des boutures est entre avril et août, c’est-à-dire la période la plus ensoleillée de l’année, pour que vos boutures puissent puiser un maximum d’énergie dans la lumière qu’elles reçoivent. Faire des boutures à d’autres périodes de l’année est aussi tout à fait possible ! Le taux de perte sera par contre plus important… à vous de voir !

Il est temps de passer aux choses sérieuses : comment faire des boutures, concrètement ? Avant de rentrer dans le vif du sujet, il nous reste un élément à aborder : la coupe de la branche à multiplier !

Bouturage : comment couper et tailler ma branche ?

Et oui, couper une branche peut se révéler plus complexe que ça en a l’air… mais je suis sûre que vous allez vous en sortir comme des chefs ! Tout ce qu’il vous faut savoir se résume en 5 commandements :

  • Ton dévolu sur une jeune tige comportant minimum une dizaine de feuilles tu jetteras ;
  • Une tige faite de bourgeons tu éviteras ;
  • Ladite tige sur une longueur de 10-15 centimètres tu couperas ;
  • Seules les 3 ou 4 feuilles les plus hautes tu laisseras ;
  • Au plus vite cette tige tu repiqueras.

Vous vous demandez pourquoi ne pas prendre une tige portant des bourgeons ou pourquoi ne laisser que quelques feuilles au sommet de ta branche ? Tout simplement parce qu’il va falloir beaucoup d’énergie à votre bouture pour repartir. La priorité #1 de votre plante et de parvenir à développer de nouvelles racines. Pour y parvenir, il faut éviter tout distraction : et c’est exactement ce que sont les bourgeons et feuilles additionnelles !

C’est bon, vous avez coupé votre tige en respectant les 5 commandements ? Vite vite, il faut la repiquer ! Attaquons-nous pour de bon à faire des boutures 🙂

Faire des boutures… dans un verre d’eau !

Oui oui, vous avez bien lu : tout ce dont vous allez avoir besoin pour cette première façon de bouturer, c’est un verre rempli d’eau – et votre morceau de plante, bien sûr ! Il vous suffit de déposer votre tige directement dans un verre d’eau. C’est tout !

Tuto jardinage: faire des boutures dans un verre d'eau

Au fur et à mesure vous allez voir les racines se développer : c’est exactement ce qu’on cherche à faire, tant mieux ! Il n’est pas nécessaire de changer l’eau du verre, faites simplement attention à ce qu’il y ait toujours suffisamment d’eau dans votre verre, car votre plante va en absorber une grande partie. Au bout d’une quinzaine de jours, de belles et fines racines devraient être au rendez-vous ! Tout ce que vous aurez à faire à ce moment-là, c’est repiquer votre nouveau plant, que ce soit en pot ou directement en terre. L’avantage de cette méthode : vous voyez réellement votre plante développer de nouvelles racines, ce qui rend plus aisée l’estimation du besoin de rempotage en terre.

Cette méthode de faire des boutures est particulièrement adaptée pour les herbes aromatiques, elle sera plus difficile à mettre en place pour des boutures d’arbuste ou même d’arbre. Pour ces dernières, je vous recommande plutôt de repiquer les boutures dans un terreau adapté.

Repiquer en terre : l’autre façon de faire des boutures

La voici, la voilà ! L’autre manière de bouturer consiste à repiquer votre tige directement en terre – plus précisément dans un terreau adapté, c’est-à-dire assez compact et correctement drainé. On ne va donc pas replanter la tige directement dans un pot ou au jardin mais plutôt utiliser une méthode similaire à celle pour faire des semis. Pour cela, soit vous disposez déjà d’un bac de plantation, soit vous utilisez la méthode pots de yaourt ! L’important étant que votre contenant soit suffisamment profond pour y planter votre bouture et correctement percé pour laisser filtrer l’eau.

C’est bon, vous êtes équipés comme il se doit ? Il vous reste simplement à planter votre ou vos tiges dans les différentes alvéoles (#potsdeyaourt). Enfoncez la tige d’environ 2/3 de sa longueur et arrosez les boutures sans parcimonie : elles ont besoin d’un apport en eau important au moment du repiquage !

Tuto Jardinage: faire des boutures repiquage

Une fois les boutures plantées, il va falloir les arroser tous les jours – attention pour autant à ne pas les noyer ! Il faudra compter plusieurs semaines avant que vos boutures commencent à créer des racines suffisamment fortes pour permettre un rempotage dans un pot adapté, surtout si, comme moi, vous n’utilisez pas d’hormones de croissance ou autre booster.

C’est bon, vous savez à présent tout ce qu’il y a à savoir sur les boutures pour vous lancer ! Vous avez encore des questions en suspens ? Posez-les en commentaire !



Avatar

Margaux

Française installée à Nuremberg en Allemagne depuis août 2015, j'aime passer mon temps libre à tester de nouvelles trouvailles ou activités. C'est ce qui m'a amené à créer mon propre Blog, sur lequel je partage mes dernières créations et idées.

Laisser une réponse