Les semis de tomates en bouteille de Maeva

Les semis de tomates en bouteille de Maeva

Suite à l’article de Margaux sur les semis à faire soi-même, je partage avec vous ma technique de semis en bouteille. Là encore on récupère… des bouteilles en plastique avec leurs bouchons ! Pensez à bien les rincer, surtout si elles contenaient des sodas ou autres produits peu naturels (les plantes risquent de ne pas trop apprécier). J’ai commencé avec des semis de tomates en bouteille rien que pour le plaisir de pouvoir manger MES tomates cet été !

Semis de tomates en bouteille: la « mini-serre »

Le principe du semis de tomates en bouteille (ou autre légumes, d’ailleurs) est de faire une petite serre ce qui permettra à vos graines de pousser tranquillement. On plante, on arrose un peu, on ferme et ensuite on attend que ça pousse ! Plus besoin d’arroser, enfin au moins au début. L’humidité qui s’évapore du sol vient se condenser sur les parois de la bouteille et redescend tout doucement dans la terre.

Préparons d’abord notre « mini-serre ».  Pour cela on découpe la bouteille à mi-hauteur. Si jamais votre bouteille a une forme originale (cintrée ou autre), vous pouvez adapter la hauteur en faisant confiance à votre sens logique (ou si vous ne lui faites pas confiance, suivez simplement mes conseils !).

Voici ce à quoi votre mini-serre ressemble une fois refermée :

Tuto jardinage: mini-serre pour les semis de tomates en bouteille

3,2,1… Plantez !

Dans le fond de la bouteille, on fait appel au trio gagnant, j’ai nommé le “graviers – sable – terreau“. Le plus important c’est le terreau bien sûr. Le gravier permet de faire un petit drain au fond de la bouteille. Quand on arrose, l’eau s’infiltre à travers la terre et vient se loger dans les graviers ce qui évite d’avoir une terre trop humide. Et l’autre avantage c’est que les racines vont se développer dans la terre et elles n’auront donc pas les pieds dans l’eau !

Dans l’ordre, on remplit le fond de la bouteille avec gravier puis sable puis terreau. Préférez du terreau biologique si vous envisagez de manger les fruits et légumes que vos semis vont produire.

Maintenant c’est le meilleur moment – en tout cas, selon moi ! Prenez votre plus belle graine, encouragez-la, dites-lui que vous croyez en elle et enfouissez-la légèrement (1 à 2 cm sous terre selon la graine). Croyez-moi, vos mots doux ont de l’importance ! 😉

Tuto jardinage: faire des semis de tomates en bouteille

Patience, ça va pousser

Arrosez un petit peu : attention, trop d’eau et ça risque de moisir ! Et ensuite on referme. On remet la partie supérieure de la bouteille et on scotche. C’est prêt ! Placez votre petite serre dans un endroit bien lumineux.

Personnellement j’ai toujours peur que ça manque d’eau et avec la serre, je ne peux pas mettre mon doigt dans la terre pour voir si elle toujours humide… Alors je me sers de mes yeux. Tant qu’il y a de la condensation sur les bords de la bouteille c’est que la serre ne manque pas d’eau.

Au bout de deux semaines on peut enlever le bouchon de la bouteille pour que vos plants s’habituent à l’air libre. Et s’ils deviennent trop grands, on retire la partie supérieure de la bouteille.

Rien de plus simple non ? A votre tour !

Tuto jardinage: étapes de semis de tomates en bouteille

 

Vous avez vous aussi testé cette méthode ? Vous souhaitez dire à Maeva à quel point son premier article est trop cool ? Scrollez juste encore un peu et écrivez-nous un petit commentaire !



Maeva Pettini

Maeva Pettini

J’ai rencontré Margaux pendant mes études et je suis aussi une adepte du bricolage, de la cuisine, de la peinture… et de toutes les merveilles que l’on peut faire avec ses petites mains. Avec l’arrivée du printemps, je me suis lancée dans le jardinage. A Lyon, ville où je réside depuis 6 mois, je suis engagée dans le collectif Incroyables Comestibles. Le principe est simple : utiliser l’espace public pour cultiver de la nourriture (fruits, légumes, herbes aromatiques) à partager.

Laisser une réponse